Nous connaissons tous le fameux cabas à roulettes: objet de dédain pour les uns, accessoire ultra pratique pour les autres. Majoritairement utilisé par les personnes âgées qui font leurs commissions, il a aussi récemment gagné la faveur des bobos éco-responsables.

Les Hongrois ont baptisé ce genre de cabas «Banyatank», littéralement «char de sorcière». Ils y voient un véhicule militaire piloté par des grands-mères insoumises, véritable engin de guerre dont la fonction semble être de bloquer le passage entre les étals du marché, voire de télescoper votre cheville. 😉

Mais ce n’est pas tout! Le vénérable caddie de mamie est aussi appelé «Deszantszatyor». La première partie du mot (deszant) vient du français «descente» et fait référence à une incursion de troupes en territoire ennemi. La deuxième partie (szatyor) désigne un sac très léger, généralement en plastique. Cette expression met ainsi l’accent sur le côté rentre-dedans de celles et ceux qui, en mission vitale au supermarché, n’hésitent certainement pas à vous rouler sur le petit orteil. Gare donc aux impudents qui oseraient se dresser sur la route de leur char(iot)!